• 300 - Rémiges



    C'est la rentrée. Un petit cours de sciences naturelles pour la reprise...
     

    300 - Geai des chênes

    300-01 - Chacun connaît le Geai des chênes  et ses magnifiques plumes bleues. Le décrire et l'identifier ne pose aucune difficulté.
     

    300 - Perruche ondulée

    300-02 - Mais si je vous dis que cette Perruche ondulée  est opaline, c'est-à-dire d'une variété caractérisée par le dessin de ses petites et moyennes couvertures secondaires, certains d'entre vous font la moue. Et pourtant, il n'y a rien de bien compliqué.
     

    300 - Perruche ondulée

    300-03 - L'aile encore nue de cette Perruche ondulée âgée d'une douzaine de jours va nous permettre de comprendre comment sont désignées les différentes plumes.
     
    Le trait jaune couvre la "main", constituée de quatre doigts plus ou moins fondus et soudés chez les Oiseaux. Elle sera couverte de plumes "primaires". La flèche indique le pouce.
    En rouge, "l'avant-bras". Il portera les plumes "secondaires" mais néanmoins vitales.
    En vert, le "bras". Partiellement caché dans le corps, il est très court chez de nombreuses espèces. Ses plumes seront qualifiées de "tertiaires".
    Vous savez l'essentiel !
    Je fais volontairement abstraction des Manchots, Autruches et autres Kiwis dans cet article, leurs particularités anatomiques ne feraient que nous embrouiller.
     

    300 - Vautour fauve

    300-04 - Vautour fauve
    Les grandes plumes de l'aile sont des "rémiges", celles de la queue sont des "rectrices".
    Les ronds rouge et jaune illustrent une terminologie plus approximative mais plus pratique pour des descriptions sur le terrain.
     

    300 - Faucon hobereau

    300-05 - Faucon hobereau
    De gauche à droite, des plumes primaires, secondaires et tertiaires, séparées par des traits rouges.
    En bas, les rémiges (flèches bleues).
    Au-dessus, les couvertures (flèches vertes).
     

    300 - Pinson des arbres

    300-06 - Pinson des arbres
    La flèche jaune indique la dernière des couvertures primaires (on compte à partir de la pointe de l'aile).
    Les couvertures secondaires étant bien plus nombreuses et différenciées, il est d'usage de parler des "grandes" (une rangée), des "moyennes" (une rangée aussi) et des "petites" (entre les moyennes et le bord de l'aile). La première grande couverture secondaire est pointée par la flèche rouge. 
     

    300 - Geai des chênes

    300-07 - Geai des chênes. Grandes couvertures secondaires et couvertures primaires. Bordées de blanc, les rémiges. Les plumes rousses sont des moyennes couvertures secondaires.
     
    Les flèches vous montrent des défauts, des irrégularités dans les dessins  des couvertures primaires (comparez avec les ailes du Geai de la photo n°1). Ces défauts apparaissent à l'occasion de carences ou de stress subis par l'oiseau durant la croissance des plumes. Ici ils se reproduisent de manière identique sur plusieurs plumes voisines, ce qui implique qu'elles ont poussé simultanément. Seul un oisillon développant son premier plumage produit toutes ces plumes à la fois. Cet oiseau est donc un jeune de l'année. CQFD.
     

    300 - Rémiz penduline

    300-08 - Rémiz penduline
    Très visible ici, surtout avec les flèches jaunes, l'alula, constituée des deux ou trois plumes qui poussent sur le pouce.
    Les couvertures primaires grises côtoient les grandes couvertures secondaires rousses.
     

    300 - Perruche ondulée

    300-09 - Perruche ondulée
    C'est un mâle, mais je l'appelle Ségo, ou Ego. Il n'a rien de plus que les autres à nous proposer, mais dès qu'il voit un appareil photo, il faut qu'il se montre... Il a des grandes couvertures sous l'aile, comme tous les Oiseaux... J'ai mis des flèches rouges pour lui faire plaisir.
     

    300 - Merle noir

    300-10 - Merle noir
    Je corse un peu pour les amateurs avec une application sur l'aile pliée ! Ne regardez pas tout de suite les solutions.
    1 = rémiges primaires, 2 = couvertures primaires, 3 = grandes couvertures secondaires, 4 = rémiges secondaires.
     

    300 - Bécasseau sanderling

    300-11 - Bécasseau sanderling
    Couverture secondaire et rémige primaire, je ne vous ferai pas l'affront de vous montrer où se trouve quoi !
    Chez les Oiseaux à queue courte, comme celui-ci, les ailes masquent la queue au repos.
     

    300 - Canard colvert

    300-12 - Canard colvert
    La flèche vous indique les rémiges tertiaires (quatre chez les Canards). Les plumes scapulaires, beiges et noires, comblent l'espace entre le corps et les rémiges tertiaires et augmentent la surface portante en vol.
     

    300 - Perruche ondulée

    300-13 - Perruche ondulée

     

    Vous mettrez les légendes vous-mêmes... ou pas.



    « 299 - Une belle paire...301 - Évidence »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :