• 301 - Évidence

    Drôle d'époque...

    Bien que ce soit incontestable (il est au gouvernement !), Macron est obligé d'expliquer qu'il n'est pas de droite. Il est vrai que, après avoir travaillé à la banque Rothschild, il faut une bonne dose d'humour pour oser se moquer des illettrées de chez Gad, puis pour s'attaquer aux 39 heures devant le Medef tout en représentant un gouvernement de gauche.

    Même Valls, qui a lui aussi été chaudement applaudi par le Medef dans un passé récent, y a perdu son latin et a tancé le garnement (parce que Valls est de gauche), avant de l’encenser (parce qu'en fait ils sont tous les deux de gauche, même si les apparences...). 

    Curieux ce besoin de dire où l'on se situe sur l'échiquier politique au lieu de le montrer clairement par des actes.


    Des agriculteurs cassent le mobilier urbain (avec le consentement tacite de ceux qui ne s'expriment pas).

    Pourquoi ? C'est évident, pour nous demander d'acheter plus cher leurs produits !? 

    D'autres producteurs doivent rembourser des subventions touchées entre 1992 et 2002 avec l'appui de X gouvernements successifs. En 2009, un certain Bruno Le Maire, alors ministre de l'agriculture sous la présidence de Sarkozy, avait promis de régler le problème, problème provisoirement éludé par son prédécesseur Michel Barnier... 

    Ce même Le Maire excitait les manifestants à Caen le 20 juillet dernier. La patate chaude revient, les crises se succèdent selon un scénario invariable, les ministres font de beaux discours, l'opposition se réjouit, mais les agriculteurs français sont toujours représentés par un agro-industriel !


    Les gens du voyage bloquent une autoroute, mettent le feu à l'enrobé et obtiennent la sortie (temporaire) de prison d'un des leurs. J'avais imaginé un transfert dans l'autre sens. Mais la paix sociale a un coût...


    L'Allemagne, ou plus exactement l'adorable Angela Merkel, demande un effort de solidarité à l'Europe en matière de gestion des migrants. Récemment encore, alors que son pays a bénéficié à plusieurs reprises d'aménagements de dettes après avoir mis le continent à feu et à sang, elle refusait de soulager une Grèce qui est obligée de se brader pour survivre. 

    Mais comme, en même temps, cette Grèce affaiblie devient une entrée trop facile pour les migrants et que l'Allemagne a suffisamment d'employés étrangers pour faire tourner ses abattoirs à moindre coût, Angela compte sur les autres...


    Récemment, Sarko, ex-pas-du-tout-du-tout-candidat, se gaussait de la gestion calamiteuse de la gauche en matière d'immigration. Pourquoi ne se moque-t'il pas de sa copine Merkel aujourd'hui ? Pourquoi ne dit-il pas ouvertement qu'il pêche à l’extrême-droite ?


    Marine plaint les agriculteurs et houspille Bruxelles. Discours facile, sans fondement (la Commission demande simplement à la France de respecter ses engagements), destiné à ceux qui ne savent plus à quel saint se vouer et aux racistes qui ont encore un peu peur de leurs idées. Il est plus politiquement correct de s'en prendre à une commission étrangère que directement aux étrangers, même si sous le vernis le matériau est le même.


    Ségolène prépare avec conviction le sommet sur le climat. Elle est comme cela, c'est une femme de convictions. Objectif : contenir la hausse des températures sur le globe à 2°C en obtenant des promesses sur du long terme de la part de gouvernants qui ne seront plus là au moment de l'addition !

    Sans compter que de plus en plus d'experts considèrent que 2°C, c'est déjà une catastrophe dont personne ne soupçonne l'ampleur.

    D'ici à 30 ans, date de l'addition, l'Afrique comptera 1 milliard d'habitants de plus qu'aujourd'hui... la gestion des migrants, la canicule... les gouvernants auront en charge des dossiers qu'ils connaissent bien !

    Au fait, qui sponsorise ce sommet ? EDF, Engie, Air France, Michelin, Renault Nissan, BNP Paribas... Ils gagnent la possibilité de s'en vanter pendant 1 an. Un beau coup de pub pour des entreprises qui ne sont pas écolo-compatibles malgré un vrai travail de communication de leur part !


    Sans transition, quelques photos d'oiseaux, avec des compléments techniques que les assoiffés de connaissances, que vous êtes, n'ont pas trouvés sur la page précédente.

     

     

    301 - Huîtrier pie

    301-01 - Huîtrier pie
    Chez certaines grandes espèces, entre les couvertures primaires et l'alula, que vous connaissez, se trouvent des moyennes couvertures primaires.
     

    301 - Fou de Bassan

    301-02 - Fou de Bassan
    Outre les moyennes couvertures primaires, vous remarquerez le nombre important de rémiges secondaires (une vingtaine)...
     

    301 - Fou de Bassan

    301-03 - Fou de Bassan
     ... et de nombreuses rémiges tertiaires, aile démesurée oblige !
     

    301 - Aigrette garzette

    301-04 - Aigrette garzette
     

    301 - Aigrette garzette

    301-05 - Aigrette garzette
     

    301 - Perruche ondulée

    301-06 - Perruche ondulée
    La couverture carpale, entre primaires et secondaires.
     

    301 - Ara chloroptère

    301-07 - Ara chloroptère
    Inutile de s'embarrasser de termes sophistiqués pour apprécier ce plumage coloré. Comme tous les autres Aras, vous ne le trouverez qu'en Amérique du Sud ou Centrale.
     

    301 - Ara chloroptère

    301-08 - Ara chloroptère
    Ou en parc zoologique, bien entendu.
     

    301 - Pélican thage

    301-09 - Pélican thage
    Un nombre impressionnant de rémiges secondaires. C'est pour mieux planer, mon enfant !
     

    301 - Rollier à ventre bleu

    301-10 - Rollier à ventre bleu
     
     
    « 300 - Rémiges302 - Vautours fauves et craie bleue »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :