• 347 - Quel dommage !

    Défaite cuisante à la primaire de la droite pour Nicolas Sarkosy. Bien sûr que je suis heureux. Très heureux.

    Et peut-être (le rêve est permis) le départ définitif de cet irritante girouette.

    En attendant, ne boudons pas notre plaisir de voir son équipe prendre un bouillon.
    Je pense bien sûr à ses proches, porte-paroles de campagne comme Éric Ciotti, Christian Estrosi, Pierre Lellouche ou Christian Jacob, ou à François Barouin, ex-futur ministre et à d'autres moins connus.

    Je pense aussi aux soutiens "de toujours", aux gens de l'ombre, à ceux qui misaient sur un candidat à même de leur rendre des services... Entre autres, Laurent Wauquiez, David Douillet, Patrick et Isabelle Balkany, Brice Hortefeux mais aussi l'inénarrable Maud Fontenoy (nommée par le Président Sarkosy "personne qualifiée" en matière d'environnement malgré ses positions fantasques et opportunes, notamment en faveur des gaz de schiste) et la liste est longue. Une liste de seconds couteaux qui font la honte de la politique, qui donnent aux électeurs l'envie de tourner la page, de soutenir n'importe quel mouvement, de faire le choix du "tout sauf eux". Ces mêmes politiciens qui s'offusquent de ce que les policiers (qui défendent le pouvoir en place car c'est leur métier) ne soient pas respectés ! Le corps ne peut pas bien fonctionner si la tête est malade.

    Il serait bon et sain que ce type de nettoyage par le vide se pratique plus souvent, même si tous ces profiteurs s'empresseront de se trouver un nouveau maître qui voudra bien de leur vile soumission.

    Cela dit, si Fillon devient président (ce n'est ni fait, ni exclus), Boutin (voir page 168 J'aime les filles) et la curaille ont de quoi se réjouir. Mariage des homosexuels et avortement en ligne de mire, les snipers cathos vont reprendre du poil de la bête...

    Je parle de politique et j'allais oublier une autre de mes copines, la royale ministre de l'environnement. Elle est entre autres chargée de la gestion du Loup gris, espèce protégée. Cette année, c'est la brigade anti-loups de l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage qui a ouvert les hostilités en abattant un Loup le 12 juillet en Savoie (la "saison" va du 1er juillet au 30 juin). Depuis, avec les autorisations nécessaires, chasseurs et professionnels ont fait monter le tableau et on en est à 32 Loups abattus légalement et déclarés, les derniers en date du 19 novembre dans les Alpes Maritimes.

      

    347 - Loup gris

    347-01 : celui-là est vraiment protégé puisqu'il est captif.

     

     

    « 346 - Encore des mouettes !348 - L'étalon oublié »

  • Commentaires

    1
    Rox
    Jeudi 24 Novembre 2016 à 16:06
    Es-tu certains de ce chiffre de 36 loups au 19 novembre ? D'après d'autres info on en serait plutôt à 32 avec les 2 derniers tués dans les Alpes-Maritimes le 19 novembre.
    Ça ne change pas grand chose au problème mais comme je sais que tu aimes être précis...
    A+
    ROX
    2
    Vendredi 2 Décembre 2016 à 22:23
    Ce sont effectivement 32 Loups qui ont été abattus, et 4 victimes de collisions. Merci de cette lecture attentive.

    Sparfell
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :