• 353 - Et pourtant !

    La presse, la rue, chacun laisse entendre qu'il attend toujours le Monsieur Propre de la politique. Non pas l'homme politique honnête et irréprochable (il en existe, certainement), mais celui qui aura l'audace, le courage, de s'attaquer à un système qui favorise les magouilles et les embrouilles, le copinage, les arrangements...

    C'est vite oublier que cet homme providentiel est le Président de la République en exercice. François Hollande n'a aucune casserole au cul et s'est attaqué au problème, avec une efficacité incontestable !

    Et les membres de son gouvernement, anciens et démissionnaires compris, peuvent se regarder dans la glace sans rougir (sinon de leur incompétence, si vous voyez de qui je veux parler !).

    Après les présidences de Sarkosy, Chirac, Mitterrand, quel changement !

    Ça n'empêche pas les maladresses, les erreurs. François Hollande a nommé un ministre chargé, entre autres tâches, de s'attaquer à la fraude fiscale. Mauvaise pioche. Jérôme Cahuzac nous a offert le plus beau scandale politique de la décennie.
    Mais le Président a réagi. Le Parquet national financier et la Haute autorité pour la transparence de la vie publique sont créés en 2013 sous l'égide de Christiane Taubira, Garde des sceaux.

    Le projet de loi créant le poste de Procureur de la République financier est adopté à l'Assemblée nationale le 5 novembre 2013 (336 voix pour, 203 contre). Les raisons de s'opposer à ce projet peuvent être multiples et pas seulement politiciennes ou intéressées car sur le plan technique ce texte ne faisait pas l'unanimité. Mais je vous rappelle que Christiane Taubira est Noire, et que dans "Noire" il y a "Noir" et "e", ce qui est trop pour certains.
    Je ne résiste pas au plaisir de vous livrer la liste des "contre"...

      

     

    L'Union pour un mouvement populaire (ils ont le chic pour trouver des noms qu'ils croient fédérateurs) a voté contre, à 1 voix près. Bravo à Lionel Tardy, député de Haute-Savoie, qui sauve l'honneur.
    J'ai surligné quelques noms qui me sont plus ou moins familiers. Ce surlignage n'indique rien de particulier et surtout pas que l'un est raciste ou que l'autre a peur pour ses petits arrangements... mais il y a des noms qui reviennent plus souvent que d'autres...

    Les deux membres du Front national (Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard) ont voté également contre. Pour un parti qui veut faire le ménage, qui prône la transparence, c'est curieux. Mais ils ont sûrement de bonnes raisons...

    Beau score donc pour l'UMP et le FN. Tous les autres députés (sauf trois inconnus) ont voté pour, ou se sont abstenus. Ces autres ne se reconnaissaient peut-être pas dans les valeurs de la droite siégeant à côté d'eux !

    Donc, et contre tout ce beau monde, le Procureur de la République financier est nommé (madame Éliane Houlette, une femme, encore !) et le Parquet national financier voit le jour en février 2014.
    Cahuzac, Guéant et Dassault en ont fait les frais. Ce n'est pas rien !

     

    353 - Mer en Bretagne

    353-01

     

    Aujourd'hui la campagne présidentielle est lancée et le Parquet national financier met encore les pieds dans le plat.
    François Fillon, présenté comme un vieux jeu, catho, réactionnaire (et il est un peu tout ça), avait au moins cet atout majeur en début d'année : 0 casserole !
    Je ne sais pas qui a ouvert la porte de l'armoire mal rangée, mais ça fait du bruit, et les premières casseroles entraînent les autres...

    Bien sûr qu'il dément, qu'il accuse (un "coup d'état institutionnel" venant du pouvoir) et qu'il est serein car il n'a rien à se reprocher. Il a même des appuis. Et quels appuis ! Des petits futés (Accoyer est le seul à avoir vu Pénélope à l'Assemblée), des valeurs sûres (Balkany garant de l’honnêteté d'un autre !), des totalement désintéressés (Ciotti qui doit encore avoir ses affaires de toilette chez Sarko tellement il l'aimait), Hortefeux, Wauquiez... Une liste d'amis qui me ferait vomir.

    Peut-on souhaiter qu'il soit blanchi et reste candidat, et éventuellement qu'il soit président ?
    S'il est honnête, il est un peu con et n'a sans doute pas les épaules pour le poste. Surtout avec les conseillers qui gravitent autour de lui... Et s'il est malhonnête, il faut qu'il bosse un peu, qu'il fasse ses gammes...

    S'il est honnête, trouve-t-il normal d'attribuer tout cet argent public à sa femme et à ses enfants alors qu'il demande des efforts à tous les petits contribuables ? Trouve-t-il raisonnables ces sommes qui donnent le vertige (on approche du million d'euros) à beaucoup d'entre nous ? Le général de Gaulle, récemment appelé à la rescousse par Fillon lui-même, aurait-il approuvé tout cela ?

    Je commence à regretter Hollande !!!

     

     

    « 352 - Une sacrée caisse à outils354 - Tuez, tuez, tuez... »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :