• 383 - Barges rousses

    Les voici enfin, ces Barges promises depuis longtemps. Ici, sauf mention contraire, vous ne verrez que des Barges rousses.

     

    383 - Barge rousse

    383-01 : chez la Barge rousse, le dessous de l'aile est à la fois moins blanc et plus uni que chez la Barge à queue noire (en médaillon) qui a le dessous très blanc contrastant avec les rémiges très sombres. Les petites taches de la Barge rousse ne sont visibles que de près et ne constituent pas un critère intéressant sur le terrain. La queue est toujours finement striée chez la Barge rousse, pie chez la Barge à queue noire.

     

    383 - Barge rousse

    383-02 : chez la Barge rousse, l'impression d'ensemble est celle d'un oiseau aux couleurs douces, ternes même en plumage internuptial, sans contraste aussi bien dessus que dessous. Les doigts dépassent à peine de la queue.

     

    383 - Barge rousse

    383-03 : avec l'apparition des couleurs nuptiales, le corps paraît plus sombre mais le dessous des ailes et la queue restent inchangés.

     

    383 - Barge rousse

    383-04 : même en plumage nuptial complet (oiseau de droite), le dessus ne change que légèrement et seuls le dos et les petites plumes du dessus de l'aile se teintent de roux. L'oiseau paraît plus sombre mais ne peut être confondu avec une Barge à queue noire.

     

    383 - Barge rousse

    383-05 : la proportion de roux varie en fonction de l'avancement de la mue, mais aussi du sexe et de l'âge de l'oiseau, et même de son état physiologique (maladie et stress peuvent ralentir ou bloquer la mue).

     

    383 - Barge rousse

    383-06 : pour les raisons évoquées plus haut, dans un groupe, les différences de couleur entre individus sont souvent frappantes.

     

    383 - Barge rousse

    383-07 : comme les Courlis qui ont des couleurs similaires, la Barge rousse peut sembler très grise sous une lumière vive, mais son dos est toujours rayé, et non lisse ou taché comme chez la Barge à queue noire.

     

    383 - Barge rousse

    383-08

     

    383 - Barge rousse

    383-09 : Barge rousse très typée, c'est-à-dire bien striée dessus, avec des tibias (partie de la patte située au-dessus de l'articulation) plutôt courts et un bec retroussé (= vers le haut).

     

    383 - Barge rousse

    383-10 

     

    383 - Barge rousse

    383-11 : les deux espèces de Barges se mélangent assez rarement, ce qui permet d'identifier de manière assez fiable des oiseaux peu caractéristiques en se basant sur les couleurs et dessins de leurs voisins.

     

    383 - Barge rousse

    383-12 : ici il n'y a que des Barges rousses, mais les Pluviers argentés, Courlis corlieux ou Bécasseaux maubèches se glissent volontiers dans les groupes de Barges au repos. Restez vigilants.

     

    383 - Barge rousse

    383-13

     

    383 - Barge rousse

    383-14

     

    383 - Barge rousse

    383-15

     

    « 382 - ... et dédicace !384 - Pas d'accord »

  • Commentaires

    1
    Mardi 11 Décembre 2018 à 19:07

    Adorables et très élégantes ces barges rousses! Doivent apprécier les bons repas, ont le bec fin...

      • Mardi 11 Décembre 2018 à 22:59

        Je ne sais pas si j'apprécierais leur régime, à base de vers et d'invertébrés de plage !

    2
    Mercredi 12 Décembre 2018 à 19:30

    Il existe des hommes suffisamment barges pour manger n'importe quoi, dans les Maque d'eau par exemple.

      • Jeudi 13 Décembre 2018 à 17:58

        Ce qui présente le double avantage de favoriser la malbouffe industrielle (pléonasme) et la déforestation pour produire encore et toujours plus de bœuf !

    3
    Vendredi 14 Décembre 2018 à 16:26

    Nous sommes bien d'accord sur le constat. On a essayé de trouver des substituts à la viande, sans succès jusqu'à présent. Je ne désespère pas qu'on y parvienne, de façon à ce que tout le monde y trouve son compte. Les habitudes alimentaires, par définition d'ordre maternel, inscrites dans la prime jeunesse de l'individu, sont difficiles à faire évoluer. Personnellement je mange de moins en moins de viande mais en toute objectivité pas totalement. Je refuse de participer plus avant à la souffrance animale et n'ingère rien de préparé, je n'ai confiance en aucune marque. Imaginez que, même quand vous êtes attentifs, des pesticides se cachent dans des produits anodins, simple, du quotidien, alors oui, se nourrir devient une attention de tous les jours. Les barges peuvent être rousses, les hommes sont barges. (Je me répète, mais c'est pour l'article.) 

      • Vendredi 14 Décembre 2018 à 16:41

        Je ne souhaite pas me retirer du monde dans lequel je vis et je mange régulièrement au restaurant ouvrier (et j'aime ça !), mais je m'efforce de modifier mes habitudes en limitant ma consommation de viande, et notamment de viande rouge, en évitant autant que possible les plats préparés, en privilégiant le bio et le local. J'ai également commencé à réfléchir à mes déplacements... Ces contraintes, plutôt légères, procurent une sorte de satisfaction, une sensation agréable de faire un geste utile pour les autres. Il ne fait pas de doute que je vais poursuivre dans ce sens.

    4
    Dimanche 16 Décembre 2018 à 11:28

    Nous sommes exactement sur la même longueur d'onde, raisonnable et a-dogmatique. Nous agissons comme nous le désirons et quand nous le désirons sans nous occuper des diktats des uns et des autres mais guidés par une forme de bon sens. S'y beaucoup de personnes font de même, les choses évolueront. Et je pense, sans jeu de mot, que c'est en marche.

    5
    Dimanche 16 Décembre 2018 à 12:35

    J'aime bien le premier commentaire (humoristique) de valcogne ! Pour le reste, merci du partage 

    6
    Lundi 17 Décembre 2018 à 11:19

    Merci .Mon blog sur le cinéma est à votre disposition. valcogne.com en toute simplicité. Avec un peu de chance vous y retrouverez le même genre de commentaire. Cordialement

    7
    Mardi 18 Décembre 2018 à 21:03

    De superbes photos. J'en ai vu dans les marais bretons, mais il me semble que c'étaient des barges à queue noire.

    En tout cas, ces barges ne sont pas du tout barges !

      • Mardi 18 Décembre 2018 à 22:29

        Posées, ces deux espèces se ressemblent beaucoup et la confusion est fréquente. En eau saumâtre ou douce, la Barge à queue noire est plus fréquente.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :