• 393 - Goélands ?

    Le groupe des Laridés (Mouettes et Goélands) est constitué d'espèces se ressemblant fortement. Leur identification est toujours délicate. Je vous propose d'apprendre à reconnaître les adultes des trois grands Goélands communs en Bretagne, en commençant par les Mouettes avec lesquelles il ne faut pas les confondre.

    Toutes les remarques faites sur cette page concernent les oiseaux adultes et sont valables en Bretagne, mais pas nécessairement ailleurs.

     

    393 - Mouette rieuse

    393-01 : toutes "nos" Mouettes ont le bec et les pattes rouge sombre, ce qui les distingue des Goélands. Celle-ci est une  Mouette rieuse, "la" mouette de référence, très commune en Bretagne (et ailleurs) toute l'année.

     

    393 - Mouette rieuse

    393-02 : Mouette rieuse. Le dessin de l'aile ne se rencontre chez aucun Goéland, les marques noires sur la tête non plus. Le bec est très fin.

     

    393 - Mouette rieuse

    393-03 : le bec presque noir en période de reproduction et le capuchon sombre sont propres aux Mouettes. Aucun Goéland n'a ces couleurs. Mouette rieuse.

     

    393 - Mouette mélanocéphale

    393-04 : le bec rouge et les marques noires sur la tête indiquent une Mouette ; les ailes toute blanches et le bec plus fort que celui de la Mouette rieuse sont ceux d'une Mouette mélanocéphale.

     

    393 - Mouette mélanocéphale

    393-05 : tête noire, bec rouge et toujours ailes "blanches", la Mouette mélanocéphale au printemps.

     

    393 - Goélands

    393-06 : j'exclus volontairement les jeunes individus (dans le cercle rouge) de cette page car leurs plumages sont plus ou moins similaires quelle que soit leur espèce.
    Les Goélands sont bien plus massifs que les Mouettes. Leur bec est toujours jaune à tache rouge et leurs pattes sont de couleur claire.
    Goélands marins (dos noirs) et Goélands argentés (dos gris clair).

     

    393 - Goéland argenté

    393-07 : à condition de faire abstraction des sous-espèces et autres subtilités plus ou moins rares chez nous, ce que je fais sans sourciller, l'espèce la plus commune et la plus simple à identifier est le Goéland argenté. Des Goélands, il a le gros bec jaune, les pattes claires et les extrémités d'ailes noires à points blancs. Le manteau (dos + ailes) gris clair le différencie des deux autres espèces bretonnes.

     

    393 - Goéland argenté

     393-08 : les mouchetures beiges sur la tête ne sont présentes qu'en hiver. Goéland argenté.

     

    393 - Goéland argenté

    393-09 : Goéland argenté. En plumage neuf, et lorsqu'il est propre (ce n'est pas toujours le cas), l'oiseau a un manteau gris clair contrastant fortement avec les pointes d'ailes noires.

     

    393 - Goéland argenté

    393-10 : Goéland argenté. Le bec jaune à tache rouge est typique des Goélands. Chez les mâles, il est généralement plus long et plus fort.

     

    393 - Goéland argenté

    393-11 : le dessous de l'aile entièrement clair distingue le Goéland argenté des Goélands brun et marin (voir page suivante).

     

    393 - Goéland argenté

    393-12 : Goéland argenté. Ses pattes sont gris rose terne.

     

    393 - Goéland argenté

    393-13 : Goéland argenté. Chez cet oiseau, certaines rémiges ont pratiquement perdu leur pointe blanche. Cette perte est due à l'usure du plumage et modifie un peu l'aspect de l'oiseau, mais pas au point de ne plus pouvoir le reconnaître. Les rémiges seront remplacées progressivement pendant la mue qui se déroule du début de l'été à l'hiver.

     

    393 - Goéland argenté

    393-14 : Goéland argenté. Les parties sombres étant plus résistantes que les claires, l'usure déforme les plumes bicolores alors qu'elle rogne de manière plus uniforme les plumes grises.

     

    393 - Goéland argenté

    393-15 : Goéland argenté. Chez cet oiseau, la mue a commencé. Certaines rémiges primaires neuves apparaissent déjà (cherchez !) et le tour de l'œil est provisoirement dénudé.

     

    « 392 - Mais c'est bien sûr !394 - Goélands (suite) »

  • Commentaires

    1
    Lundi 6 Mai à 09:15

    Voila. Intuitivement je n'ai jamais confondu goéland et mouette mais c'est bien de connaitre plus avant les différences entre les deux. Les photos sont toutes réussies mais j'aime particulièrement la deuxième. yes

      • Lundi 6 Mai à 20:18

        Les belles photos sont souvent liées à une belle lumière, c'est-à-dire à un des éléments que ne contrôle pas le photographe... De là à remercier une potentielle intervention divine, il y a un pas que je ne franchirai pas ! happy

    2
    Mercredi 8 Mai à 17:55

    Je n'avais jamais cherché à mettre face à face goéland et mouette pour en faire ressortir les différences, tu l'as fait pour nous, merci.

      • Mercredi 8 Mai à 19:34

        Beaucoup de gens tranchent arbitrairement et ne voient que des mouettes, ou que des goélands, ce qui leur permet d'avoir raison une fois sur deux ! Mais comme je fréquente des amateurs plus ou moins novices en la matière, cette question revient souvent et j'essaie de leur apporter une réponse correcte et accessible.

        À+

    3
    Lundi 15 Juillet à 01:12

    Il est vrai que beaucoup de personnes ne font pas vraiment attention : par chez moi, tout le monde appelle nos oiseaux marins des "moettes", alors que la majorité sont des goélands !

     

    Tes photos sont très réussies, chapeau :o

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :