• 107-01 : le Canard colvert est le canard sauvage le plus connu du grand public. Il est très commun, présent dans des milieux très variés, y compris en ville, et ce sur l'ensemble de l'Amérique du Nord, de l'Europe et de l'Asie.

    Le mâle est très facile à identifier avec sa tête verte et son bec jaune.

    107-02

    107-03 : la femelle est nettement plus discrète, comme chez les autres espèces de Canards. Son bec orange barré d'une tache transversale sombre la distingue des autres canes sauvages européennes.


    107-04 : une des caractéristiques des Canards de surface est ce que l'on appelle le miroir. Cette zone brillante et colorée est présente chez les deux sexes et diffère nettement d'une espèce à l'autre.

    107-05 : chez le Canard colvert, les deux sexes ont des miroirs quasi identiques, ce qui n'est pas le cas chez les autres espèces. Ces plumes colorées attirent le regard et intriguent : certains pensent qu'elles aident les canards à se voir au sein des vols à la tombée de la nuit... Difficile de prouver le contraire ! Je me demande simplement comment font les canards qui n'ont pas de miroir...

    107-06


    107-07 : par contre, mâles et femelles savent bien mettre en évidence ce miroir en présence d'un partenaire potentiel ! En d'autres termes, chez les Canards, il n'y a pas que les femelles qui se servent d'un miroir.

    107-08 : si vous observez attentivement les animaux sauvages, canards ou autres, vous trouverez de subtiles différences qui vous permettront peut-être  de reconnaître certains sujets, mais globalement les individus d'une même espèce sont très semblables entre eux. Cette homogénéité est due à une pression constante de l'environnement (climat, prédateurs, maladies...) : chaque espèce a trouvé ses solutions et vit en équilibre dans son milieu.

    Pour maintenir les qualités qui lui donnent un avantage sur les concurrentes, chaque espèce est contrainte à ce que ses propres individus se reproduisent entre eux et renforcent ainsi ces qualités au lieu de les diluer dans d'autres espèces.

    Et c'est pourquoi les Oiseaux ont des plumages ou des chants spécifiques, les Mammifères ont tout un langage d'odeurs... ces particularités étant autant d'obstacles à une hybridation potentiellement nuisible.



    107-09


    107-10 : malheureusement, vous verrez parfois des Canards colverts aux couleurs aberrantes : cane à bec orange uni... 

    107-11 : ... à tache blanche...

    107-12 : ... ou à plumage très sombre... 

    107-13 : et les mâles ne sont pas en reste. Cet individu à la poitrine grise n'est pas unique en son genre, et on peut le trouver aussi beau qu'un "vrai".

    Le problème est ailleurs...

    107-14 : cette "vraie" femelle de Canard colvert et le mâle de la photo suivante ont des plumages bien typés. Ces dessins et couleurs caractéristiques prouvent qu'ils sont les plus récents éléments d'une chaîne de plusieurs dizaines de milliers de générations ayant toutes choisi les mêmes solutions face aux mêmes contraintes (les plus vieux ossements fossiles de Canards ont entre 15 et 30 millions d'années).

    Le bec jaune d'une femelle ou la poitrine grise d'un mâle ne sont que les signes extérieurs d'un écart de conduite au sein d'une espèce qui doit se battre journellement pour garder sa place dans la nature !

    107-15

    On est très loin des problèmes d'esthétique ! Mais on parle bien d'espèces sauvages, pas d'animaux domestiques ou de plantes d'appartement !

    Et encore moins d'humains ! 




    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique