• Le Causse Méjean.

    A la question "De quand datent les Gorges du Tarn ? ", mon fils me répond "De l'été dernier ! ". Les bras m'en tombent, et je vais donc vous imposer un petit cours de culture générale. Ceux à qui cela déplaît s'en plaindront auprès de lui !

    Nous ne sommes ni au Ténéré, ni dans l'Himalaya, mais tout de même dans un paysage d'extrêmes en tous genres.

    Entre 800 et 1200 mètres d'altitude, pour un plateau français, c'est plutôt bien.

    Brûlant et brûlé l'été, glacial et enneigé l'hiver.


    73-01 : en bas (pas visible sur cette photo), le Tarn qui a creusé des gorges de 400 à 500 mètres de profondeur dans une faille provoquée à l'ère secondaire (donc bien avant l'été dernier) par les soulèvements des Alpes et des Pyrénées.

    73-02 : et pour donner toute sa grandeur à ce paysage, les Vautours fauves. Deux mètres cinquante d'envergure tout de même. Et une classe incroyable en vol.


    73-03 : alors qu'ils nichent uniquement dans les gorges, les Vautours cherchent leur nourriture dans toute la région, et notamment sur les causses où les moutons sont encore nombreux.


    73-04 : les curées, regroupements de plusieurs dizaines d'oiseaux autour d'un cadavre, sont spectaculaires et repérables de très loin.


    73-05 : mais c'est dans les gorges et le long des falaises qu'il faut voir l'oiseau car curieusement, dans ce décor immense, il y paraît à la fois tout petit et très majestueux, une sorte de roi dans un palais démesuré.


    73-06 : le roi...


    73-07 : ... et son palais démesuré !


    73-08


    73-09


    73-10



    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique